01 avril 2017

Journée du pôle de pédopsychiatrie

Plus de 100 participants, essentiellement de pédopsychiatrie se sont réunis le 31 mars 2017, à l’Abbaye de Saint-Jacut de La Mer, faisant Le Pari de la Culture. La culture non pas comme un média thérapeutique supplémentaire mais comme un praticable commun aux soignés et aux soignants pouvant permettre de se rencontrer autrement.

Les expériences qui ont été partagées, souvent à deux voix, celle des thérapeutes et celles des artistes, étaient toutes riches en métaphores et poésie, suscitant diverses émotions et ouvrant les esprits.

Le sujet était porté par l’équipe soignante de l’Hôpital de jour pour adolescents, l’Olivier. Ce fut l’occasion pour chacun de mieux connaître cette unité.

La Fondation Bon Sauveur de Bégard, est venue présenter le service thérapeutique et culturel de l’hôpital. Art-thérapeute, musicothérapeutes, éducateurs sportifs et techniques, ergothérapeute tiennent une bibliothèque dont une itinérante en triporteur, éditent un journal, le Ramdam, et organisent diverses manifestations. Sur scène : plus de soignants, plus de soignés mais tous musiciens !

L’équipe de l’association La Licorne, venue des Hauts de Seine, regroupant pédopsychiatrie, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Aide Sociale à l’Enfance, éducation nationale et artistes, a présenté son travail original autour d’une proposition de six ateliers artistiques hebdomadaires pour des jeunes à la marge. Ne pas prétendre que l’art peut soigner mais qu’il peut contaminer les esprits et l’amour-propre.

La journée s’est terminée par une table ronde regroupant entre autres des acteurs de la cité en lien avec l’Olivier, qui ont répondu présents. Artistes, soignants... nous sommes tous des explorateurs...