30 avril 2017

Prévention de la souffrance psychique de la personne âgée

Permettre un repérage précoce des signes

 

A partir du constat que l’avancée en âge ne protège pas de la mort par suicide, c’est même l’inverse, la Fondation Saint-Jean-de-Dieu, Centre Hospitalier Dinan/Saint-Brieuc a répondu à l’appel à projet lancé par l’Agence Régionale de Santé Bretagne pour le financement d’actions de prévention et promotion de la santé en faveur des personnes âgées de 60 ans et plus, vivant à domicile ou substitut du domicile (excepté les EHPAD, MAS, FAM et foyer de vie).

Le dossier de candidature présenté par les deux pôles de psychiatrie adulte (Dinan/Saint-Brieuc), a été retenu, un financement ponctuel a été alloué pour des interventions auprès des personnes entourant les personnes âgées, permettant en amont de la crise de repérer les signes de souffrance et d’orienter vers les ressources du territoire.

Concrètement, les deux pôles de psychiatrie adulte (Dinan/Saint-Brieuc), ont donc depuis janvier 2017 :

► Présenté le projet auprès des salariés des CCAS et des représentants d’associations de personnes âgées,

Formé un groupe de professionnels et bénévoles au repérage et à l’évaluation du potentiel suicidaire (soit une quarantaine de personnes).

Les équipes de psychogériatrie et les formateurs internes au repérage de la crise suicidaire contribuent à la mise en œuvre de ce projet, qui s’appuie également sur les dispositifs MISACO (MISsion d’Accompagnement COllectif prévention de la souffrance psychique et du suicide) de Dinan et Saint Brieuc.